Comment se défaire d’une ancienne cuve à fioul ? 

L’enlèvement d’une cuve à fioul peut être réalisé par un particulier, mais on fait en principe appel à des professionnels. Cette démarche nécessite de suivre plusieurs étapes, dont au moins une doit être effectuée par un professionnel agréé, selon les directives de l’arrêté du 24 juillet 2004. Le coût moyen de cette opération varie généralement entre 1000 et 1500€. Depuis le 1ᵉʳ juillet 2022, l’installation de nouvelles chaudières au fioul est interdite. Bien que l’entretien et les réparations des chaudières existantes restent autorisés, l’objectif est de les remplacer toutes d’ici à 2028. Les propriétaires qui optent pour un autre mode de chauffage se trouvent alors confrontés à la question de la sécurisation et au retrait de la cuve. Avant de procéder à l’enlèvement de la cuve de fioul inutilisée, il est indispensable de la vider, de la nettoyer avec un appareil à haute pression en traitant les résidus d’hydrocarbures, et de procéder au dégazage. Cette dernière étape doit  obligatoirement être exécutée par un professionnel agréé qui éliminera les émanations de gaz restantes. Ensuite, dans les 48 heures suivant la phase de dégazage, la cuve doit être remplie d’un matériau solide neutre tel que du sable, de la terre ou du béton. La procédure de neutralisation de la cuve peut être entièrement réalisée par des professionnels, et son coût varie habituellement entre 1000 et 1500€ en fonction de divers facteurs tels que le prestataire, la capacité de la cuve, son emplacement et le matériau.  À savoir que pour un coût similaire, il est également possible de convertir la cuve en réservoir d’eau de pluie, l’intervention consistant alors à la neutraliser puis à la rendre étanche. C’est une option souvent intéressante, car elle ne nécessite pas de transport, et permet d’économiser de l’eau à long terme.